Tableau de comportement et bocal des privilèges [DIY]


Pas de doute ! Les Loulous sont en vacances…
Et comme à chaque fois, ça se chamaille, ça pinaille pour des broutilles,
Ils sont fatigués, et sans le rythme des allers-retours à l’école, ils tournent en rond et passent leur temps à se chercher les uns-les autres…

Résultat : Un week-end interminable, pendant lequel Papa-Maman ont passé leurs nerfs (en pelote) sur le rangement (déblayage serait plus approprié) des chambres…
Tout en se disant, « Et dire qu’ils sont en vacances pendant encore 2 semaines… »
Autant vous dire que P’titMari était content de retrouver ses collègues lundi matin 😉

Donc Réflexion, Action et Réaction !


On ressort le tableau du comportement.
Généralement, on le ressort 3 ou 4 jours, on remet tout à plat façon conseil de famille, et ça redevient bon, on récupère des enfants presque sages… 😉

On en a déjà fait quelques uns :
Au début, c’était un calendrier sur lequel on collait des gommettes, puis il y a eu le tableau de comportement à colorier.
Ensuite, est apparu le tableau avec des feux tricolores,
Pour cette édition 2017, on a été un peu plus loin…
Un tableau avec des aimants personnalisés qu’on déplace en fonction des caractères de ces petits êtres sur pattes qui peuplent ma maison.
5 minutes et 10 minutes de « mise au calme » dans leurs chambres.
Pas de jeux vidéos ou écrans pour le reste de la journée,
Au lit : Rassurez-vous, on ne les couche pas à 16h non plus, l’intéressé ira se coucher dès la fin du repas (sans lampe de poche pour lire sous la couette ! ), même si ses frères sont encore en bas à attendre leur papa.

Depuis Noël, on a un mal fou à les faire décrocher des écrans et des bouquins sans cris(e) et sans larme (entre les consoles, Netflix, Squla et Scratch… c’est assez compliqué)…
Et leur faire ranger leur chambre est une vraie mission, il faut demander 10-15-20 fois avant que quelqu’un nous entende…
La ruse du sac poubelle ne marche plus depuis bien longtemps.

Donc maintenant, le temps de console est limité bien sûr mais surtout il doit être mérité.
Après le Pass Jeux Vidéos, on a donc instauré un nouveau système avec un bocal et des perles.

Le but : Gagner des perles avec des missions pour pouvoir ensuite les échanger contre des privilèges.

Quelques exemples de Missions à réaliser :
Mettre la table
Débarrasser la table
Vider / Remplir le lave-vaisselle
Faire les poussières
Mettre le linge au sale
Plier les serviettes de toilettes
Faire les paires de chaussettes
15 minutes de rangement
Ranger sa chambre
Sortir la poubelle jaune
Et des privilèges disponibles en fonction du nombre de perles : 
Choisir le menu du soir
Choisir la recette du goûter
Choisir le dessert
Petit-déjeuner au diner
Aller à la médiathèque
Aller au cinéma
Bonbons (choix du paquet)
Rester plus tard le soir
Une heure de jeux vidéos
Regarder un film le soir
Passer une heure seul avec Papa ou Maman
Pas de missions aujourd’hui
Une activité au choix
Un nouveau livre
Bon pour un brunch
Bon pour un cadeau mystère

Pour les impliquer davantage dans ce nouveau système, je leur ai demandé des idées de missions et de privilèges.
Ça me fait toujours sourire de voir toutes ces petites choses qui leur tiennent à coeur.
On se prend aussi un gros coup de pied au cul (excusez-moi l’expression) quand ils réclament du temps avec nous… :'(

On récompense également le comportement global de la journée.
Si à la fin de la journée, leur pion est toujours dans le haut du tableau, il remporte des perles,
Au contraire, s’il est dans le bas, c’est à eux de nous en rendre.

Je n’ai rien inventé, vous pouvez en trouver des dizaines et des dizaines sur Pinterest.
Le tout est de le faire adapté à ses propres enfants,
Par exemple, ici ils sont -un peu- accros aux jeu-vidéos donc avec ce principe de crédit-débit ils se régulent tous seuls, et savent que s’il veulent jouer demain il va falloir aider un peu à la maison…

Ce qui est intéressant, c’est aussi la gestion des perles, L’Ouis’Titi est un écureuil, il veut faire toutes les missions possibles pour épargner le plus de perles et ne veut pas les dépenser contre des privilèges; alors que le grand est un véritable panier percé, une perle gagnée est aussitôt dépensée…
Ça promet pour l’argent de poche plus tard… 😉

Pour cette version, on utilise des perles mais après vous pouvez remplacer par ce que vous voulez, des billes, des cailloux, des grains de café par exemple, ou même des pièces.
Dans la première version, j’étais partie sur des boutons de couture

Pour les cartes de missions et privilèges, une feuille de papier Action imprimée, découpée et plastifiée.
Et les bocaux sont personnalisés à l’aide la machine de découpe Silhouette et du vinyle.

Et chez vous, comment se passe ce début de vacances…?

17 réflexions au sujet de « Tableau de comportement et bocal des privilèges [DIY] »

  1. Stéphanie Plume Picoti

    Merci pour l’idée ! Les perles (ou boutons ici je pense) pourraient nous aider pour les privilèges à la maison, pour qu’ils comprennent (même petits) que finalement ça reste des privilèges, ce qu’on leur offre régulièrement 😀

    Répondre
    1. Mayer elodie

      Super vraiment , j’étais dans le même problème avec 2 fille de 5 et 8 ans qui se chamaille sans cesse et se repeter mille fois . Jai un tas de billes …. je vais voir ce que je vais faire…. merci. Tidie paradise sur insta 😉

      Répondre
  2. Gigi

    Ton idée est géniale, cependant je te trouve un peu sévère …… Je ne juge pas ! Je suis une grand-mère et mes petits enfants sont comme des anges chez nous, ils sont grands et s’autogèrent.

    Répondre
    1. Laetitia Auteur de l’article

      Pourquoi me trouves-tu sévère ? J’ai pourtant la réputation d’être une maman cool-cool… 😉

      Je veux juste leur apprendre de manière ludique qu’on obtient pas forcément tout ce qu’on veut tout de suite sans faire effort… sans pour autant leur plomber le moral en leur donnant des leçons de morale et des « non », « parce que  » et « c’est pas bien » à tout bout de champ.

      Mes enfants sont ‘sages’ à l’extérieur de la maison, que ce soit à l’école, la famille ou les amis… Nous n’avons jamais eu à nous plaindre.
      Toujours serviables et à l’écoute des autres…
      C’est juste qu’à la maison, ça se chicane entre frères… Mais c’est normal ! À vrai dire, je m’inquièterai si ce n’était pas le cas.

      Et comme ils grandissent, je voudrais qu’ils se responsabilisent un peu à la maison.

      C’est aussi ça le rôle des parents, préparer les enfants pour plus tard, non ?
      Et puis je préfère qu’ils me fassent tourner en bourrique, plutôt que Papy-Mamy…
      Pas besoin de donner à Belle-Maman des raisons de plus…

      Répondre
  3. So

    C’est génial cette idée ! Avant les dernières vacances, j’étais épuisée et les voir arriver me stressait. Mon mari n’était pas en vacances lui donc j’ai eu un quotidien chargé, les nerfs à fleur de peau, une galère…. Je crois que je vais essayer cette méthodes ! Merci pour le partage !

    Répondre
  4. chouquettes&co

    Je ne sais pas encore trop quoi en penser!
    Je suis ravie de découvrir des nouvelles techniques mais je ne sais pas encore si cela colle avec l’éducation que je donne à mes chouquettes ou encore à mes valeurs éducatives (parentales et professionnelles)
    Je ne suis ni pour ni contre mais au contraire cela m’amène a réfléchir!
    Merci pour ce partage!
    Et en matière d’éducation tout est une question d’adaptation.
    Donc si cela fonctionne avec tes loulous c’est l’essentiel! 😀

    Répondre
  5. Aurla

    Ah super idée ! Je crois que je vais mettre ça en place pour mes loulous même si le plus petit n’a que 3 ans. On va adapter. Les vacances commencent tout juste ici et cela fait déjà un petit bout de temps de ça se chamaille pour un oui ou pour un non. Et j’aime beaucoup l’idée du « on a rien sans rien » car on a de plus en plus l’impression qu’ils ont tout ce qu’ils veulent tout le temps. Et la mise en marche de quelques tâches ménagères de leur âge. Je vais cogiter ça. Merci beaucoup d’avoir partagé ton idée.

    Répondre
    1. Laetitia Auteur de l’article

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.

      Pour le nombre de perles, tout dépend du privilège en question.
      Par exemple, une heure de jeux-vidéos leur coûte 10 perles, aller au cinéma avec leur papa leur en demande 100…
      Après c’est une échelle de valeurs qui doit être aménagée en fonction des enfants, de leurs centres d’intérêts, et de la ‘fréquence’ à laquelle on souhaite leur accorder telle ou telle privilège…
      Mes enfants adorent avoir de nouveaux livres, alors on a intégré ça dans les privilèges… Sinon ils me ruineraient à la librairie toutes les semaines 😉
      (Même en allant à la bibliothèque )

      Répondre
  6. Bakry

    Bonjour
    Nous nous avions mis en pal e un système ressemblant à un permi à point. Les enfants avaient chacun 20points par semaine. Gros mots, mauvais comportements etc. Avaient été listés, mis sur papier avec le nombre de point supprimés et affiche sur le frigo. Une manière de récupérer des points consistait en services rendu pour l’ensemble de la vie de famille (lave vaisselle, préparation d’un plat etc) à la fin de la semaine on repart à zéro et ceux qui ont encore des points ont un cadeau symbolique.

    Répondre
  7. marilyn

    Bonjour ,
    Je trouve ton idée très sympa ! après avoir usé de pas mal d astuces , de tableaux des + et des – , des points rouges et des points verts , je trouve que cette nouvelle formule est intéressante sur le fait de les responsabiliser sur les valeurs des  » privilèges » ainsi que de se rendre compte que la table ne se met pas et ne se débarrasse pas toute seule , que le linge sale ne court pas avec ses petites pattes dans le bac à linge ..bref que même si les parents voudraient bien être des magiciens pour les taches quotidiennes , ils apprécient aussi d’être aidé de leurs chérubins.
    Je vais dès à présent récupérer toutes les billes qui traînent et remplir le bocal ;
    Juste un avis critique , c’est un peu dur pour le Papa de devoir attendre que ses enfants aient récoltés 100 perles pour devoir les inviter au ciné ! pour peu que les enfants soient des cigales …
    Allez bon courage !

    Répondre
    1. Laetitia Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire,

      Je conseille à chaque famille d’ajuster l’échelle de valeur des privilèges selon leurs goûts, leurs envies et le caractère de chacun.
      J’avoue, on triche un peu parfois, en ajoutant des « perles bonus » quand Papa veut aller faire un ciné avec ses grands… 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *