Archives pour la catégorie On n’est pas que des parents !

Les petits ruisseaux font les grandes rivières… Opération Pièces Jaunes

operation-pieces-jaunes-2017Vous connaissez tous ce proverbe, j’en suis sûre !
Je suis sûre également que vous connaissez l’Opération Pièces Jaunes.

En 2016, les petites tirelires ont permis de récolter 5 tonnes de pièces.
Ces petites pièces, amassées de ville en ville depuis 1989, grâce auxquelles on a pû assister à la création de structures d’accueil et d’hébergement pour les familles d’enfants hospitalisés, comme la Maison des Parents, des chambres parents-enfants, mais aussi des ateliers thérapeutiques, l’acquisition d’équipement spécialisé…

Chez nous, l’Opération Pièce Jaunes fait partie des traditions de la nouvelle année, un peu comme les voeux et la galette des rois…
Les enfants sont tous fiers de déposer quelques centimes en rentrant de la boulangerie.
Et c’est aussi une façon de leur expliquer le partage et la solidarité

Cette année, l’objectif de l’Opération Pièces Jaunes est de récolter 10 tonnes de pièces
Alors, allez hop ! On file chercher sa tirelire au bureau de Poste ou à l’agence Guy Hoquet les plus proches !
On vide ses poches, ça évitera de mettre la machine à laver en panne…
Et surtout, on n’oublie pas de la re-déposer avant le 11 février pour qu’elle soit comptabilisée et pesée avec ses copines 😉 Lire la suite

Pas besoin de grands discours !

je-taime-binaire

 

Résolution n°453bis : Économiser !

L’une de nos -nombreuses- résolutions pour 2016, est d’économiser…
Notre temps, notre énergie, notre argent,… 
Je reviendrai vers vous dans les semaines à venir avec pleins de petites choses à partager 😉
Je vous avais bien dit qu’en 2016, soufflerait une petite brise de changement, oui pas la grosse tempête non plus… Mon chéri, ne t’inquiète pas, je te garde encore un peu… 😉

Mais attaquons tout de suite avec cette résolution que je prends toujours le soir du réveillon et que je planque bien au fond de mon sac à main le 2ème mercredi de janvier, soldes obligent…

Économiser petit à petit tel un écureuil… C’est plus facile qu’il n’y parait… ! 

Alors oui bien sûr, le 1er janvier, motivés et plein de bonnes résolutions, on se dit que cette année on va mettre un peu d’argent de coté… (en même temps qu’on va se remettre au sport…) 😉
Renflouer le compte en banque et affiner notre silhouette…
Sauf que c’est bien souvent l’inverse qui se produit… Lire la suite

Si je t’avais pas…

Il y a des chansons, qui, sans trop savoir pourquoi ni comment, semblent avoir été écrites pour nous…

Elles mettent des mots sur ce qu’on aurait peut-être jamais osé dire ou écrire…
Une chanson où pas une seule fois les mots je t’aime ne sont écrits… Et pourtant !robe-mariage-noir-et-blanc Lire la suite

« Je ne sais pas si tu es la femme de ma vie… »

Il y a 7 ans moins quelques semaines…
Amoureuse, avec les papillons dans le ventre et le sourire niais qui va bien avec…
Monsieur –pas encore– P’titMari, au cours d’une discussion, me dit le plus sérieusement du monde,

« Je ne sais pas si tu es la femme de ma vie… »

Sur le coup, les papillons se sont tous envolés, le sourire niais a disparu et je faisais clairement la tronche… (et même dans le noir, ça se voyait ! )
Parce que cette phrase faisait l’effet d’une bombe.
Ce n’est pas ce genre de phrase qu’on s’attend à entendre de sa moitié quand tout va bien, quand les projets de bébé, maison et mariage se concrétisent les uns après les autres…
Pour moi, c’est plus le genre de choses qu’on entend quand les assiettes et les noms d’oiseaux volent et que la fin d’une belle (ou pas) histoire est proche.

Oui mais c’est tout simplement parce que je n’avais pas compris… !  Lire la suite

Avoir 4 enfants en 2015…

4-enfants
C’est croiser des regards lorsque l’on fait les magasins et les voir compter…
« Mais ils sont tous à vous…? »
– Non, je ramasse tous les enfants que je trouve.

« Et c’est avec le même papa. »
– Eh oui, il a bien du mérite. Je vous l’accorde…

« Mais c’était voulu… »
Sans commentaire ! C’est la réflexion qui me hérisse le plus les poils…
À l’annonce de ma grossesse, pas de félicitations mais « Mais tu sais que l’avortement ça existe ! »

L’impression d’être une ado irresponsable et non plus une femme de 30 ans, déjà 3 fois maman et qui sait donc ce qu’implique une grossesse et une naissance…

« Tout ça pour toucher plus d’alloc… »
– Bah oui mais non ma bonne dame ! 4 enfants en 2015 « payent moins bien » que 3 enfants en 2013…

« Mais vous les enchaînez… « 
Oui Et…? Certains enchaînent bien les âneries… Et puis, on ne vous demande pas de vous en occuper…

Et une fille en 4ème.
« Oh le meilleur pour la fin… »
Sympa pour les trois grands. 

« Bon ça y est !  Vous avez eu la fille, vous allez vous arrêter maintenant… »
– Et si on avait eu un garçon, on aurait eu le droit de continuer… ?

Avoir 4 enfants en 2015,
C’est vouloir à tout prix, nous faire rentrer dans des cases.
Soit Groseille, soit Lequesnoy
Soit les cas’soc’ comme on dit, soit la famille catho.
Bah non… Ni l’un ni l’autre.
Nos 4 enfants ont été pour nous des évidences. Lire la suite

Il n’y a pas de jour pour s’aimer !

À la fin de chaque grossesse, comme toutes les futures mamans, j’ai préparé ma valise et celle de bébé.

Mais j’avais un autre rituel, si l’on peut dire…
La grande angoissée que j’étais (je suis) avait besoin de laisser une lettre à mon mari et aux enfants s’il devait m’arriver quelque chose pendant l’accouchement.
Laisser une trace, leur dire que je les aime, une sorte de testament des sentiments. 

Une lettre ou plutôt quatre lettres dont mon cher et tendre n’a jamais su l’existence.
Des lettres que j’ai caché à chaque fois au moment de partir, là où je savais qu’il les trouverait si besoin…
Des mots pleins d’amour, plein de peurs, que j’ai eu du mal à écrire sans pleurer, recommencer des dizaines de fois. 
Raturer, déchirer… Lire la suite

Au secours, on est le 13 Février… !

Au secours, on est le 13 Février et toujours pas de cadeau pour votre moitié… !

Plusieurs solutions s’offrent à vous…
Clamer haut et fort que « De toutes façons, la St Valentin, c’est commercial, pas besoin d’un jour particulier pour se dire qu’on s’aime »
Mais avouez que si Monsieur se pointe la bouche en coeur et les mains vides, la probabilité de tirage de tronche est très élevée…

Choisir l’option fleuriste et faire livrer un beau bouquet samedi matin au saut du lit…
Et les femmes aussi peuvent offrir des fleurs aux hommes, c’est même une technique.
Offrir un cadeau et pouvoir en profiter aussi… 😉
(Je fais me faire taper sur les doigts, si il me lit… Je vous explique pourquoi à la fin de l’article…) 😛

Tabler sur un resto en amoureux,
avec les enfants c’est possible aussi, il faut juste choisir ses adresses…

Opter pour du fait-maison, alors là, je vous conseille d’aller faire un tour sur Pinterest…

Ou sinon, comme à la maison, on est tous les deux gourmands…
Donc des sablés St Valentin pour marquer le coup, servis avec un café et un jus d’orange bien frais pour un p’tit déj’ au lit…
La journée devrait bien commencer 😉sables-val-rtj

Pour une vingtaine de sablés, il faut :
Bah oui, il en faut aussi pour les enfants… 😉

– 125 gr de beurre doux
– 110 gr de sucre en poudre
– 2 sachets de sucre vanillé
– 1 oeuf
– 250 gr de farine
– sucre glace
– colorant alimentaire Lire la suite

La vie n’est pas un long fleuve tranquille…

Parfois la mer(e) est calme, parfois elle est agitée.
Et toi, le capitaine du bateau, tu te démènes pour nous empêcher de chavirer et de sombrer.
Jamais tu ne baisses les bras…

Tu portes et tu supportes tout ça tant bien que mal.
Tu rêves de jours heureux, calmes et sereins, ponctués de rires et de larmes de joie.
Pas de cris et de larmes tout court, comme c’est bien trop souvent le cas en ce moment.

5 ans que l’on navigue ensemble. 
Parfois à vue, sans vraiment savoir oú l’on va, ni ce que la vie nous réserve vraiment.
On évite les récifs.
Parfois on suit notre plan de route… Pendant un (tout) petit moment.
On croise aussi de somptueux yachts qui nous font rêver à bord de notre petite coquille de noix bien douillette.

Une croisière qui dure depuis 5 ans maintenant, 5 belles années sans quitter le navire.

Il y a 5 ans. Je disais oui à l’homme que j’aimais plus que tout.
Mais l’amour, on ne sait pas vraiment ce que c’est avant d’avoir eu des enfants…
J’aimais mon mari ! 
Et je l’aime encore plus depuis qu’il est devenu le père de mes enfants. 
Je veux bien prêter ma place dans ses bras, mais uniquement à 3 ptits loulous…

On a pas forcément choisi la croisière la plus facile… avec 3 pirates d’eau douce, plein de vie et de malice. Ça tangue un peu de temps en temps…

Toi le capitaine du navire, tu sais trouver les mots pour me donner un coup de pied au derrière quand j’ai besoin de sortir la tête de l’eau,
Tu as cette façon de me faire rire et sourire, même quand je voudrais bouder ou faire la tête.
Tu as aussi cette façon de me faire passer des trucs l’air de rien, “j’dis ça, j’dis rien…” Ou des “j’en étais sûr” “c’était douté de toute façon” qui contrarient un peu trop ma mauvaise foi légendaire.
Car oui je le reconnais.
La mauvaise foi et moi, on est très bonnes copinse.
J’ai toujours raison même quand j’ai tort !
Mais on est pas mariés pour rien toi et moi 😉

Les courants ne sont pas assez forts pour nous séparer.
On rencontrera d’autres tempêtes, c’est sûr !
La vie de famille ressemble un peu à une petite coquille de noix au milieu de l’océan…
A la fois frêle et solide.
On arrivera tous ensemble, sains et saufs, sur le rivage.
Même si plus d’une fois la peur d’être séparés s’est faite sentir.
Nous rapprochant encore plus, nous rendant plus forts !

Et puis dans quelques mois, notre petite coquille de noix se transformera en un joli paquebot tout neuf. 😉

J’ai dit oui il y a 5 ans.
Et je compte bien resigner pour 50 années de plus… Minimum.
Heureuse de notre parcours, qui a fait de nous ce que nous sommes…

Alors hissez la grand voile et en avant toutes, moussaillons !

alliances-300808

Un certain 30 Août 2008…

Un article un peu brouillon, écrit avec les larmes aux yeux et le coeur au bord des lèvres…
Le mot de la fin : Je t’aime mon P’tit Mari !

Ciel mon mari !

Ca y est !
Après 4 jours de séparation, je retrouve ma moitié, première fois on l’on reste si longtemps sans se voir.
Juste le temps de renvoyer tous mes amants… Et le voilà de retour 😉

Quatre jours oú je n’ai pas osé l’appeler parce qu’il était débordé de boulot.
Pas voulu l’appeler pour ne pas craquer et pleurer en raccrochant.
Guetter son arrivée à la fenêtre.
Ouvrir la porte.
Et se rendre compte qu’on est dans le même état que les premières semaines.
Se dire que la routine ne nous a pas encore usés,
sentir cette même petite étincelle et les papillons dans le ventre. Lire la suite