Archives pour la catégorie L’Ouis’Titi

Qui a peur du grand méchant Loup… ?

C’est pas nous ! C’est pas nous ! 

Aujourd’hui, je voulais partager avec vous ce que nous a ramené L’Ouis’Titi de l’école la semaine dernière…

En ce moment, ils sont à fond dans l’histoire des Trois Petits Cochons avec le loup, la maison de paille, la maison de bois et celle de briques…
C’est dans cette thématique, que chaque élève a réalisé en secret durant ces dernières semaines, un petit livre et des marionnettes reprenant les moments clés de ce célèbre conte.
Avec les autres mamans, on avait bien compris qu’il se tramait quelque chose…
Mais aucune n’avait réussit à percer le secret… 😉les-3-petits-cochons-maternelle Lire la suite

Un anniversaire de Super Héros pour fêter ses 4 ans…

Après une semaine, il est temps de vous parler un peu de l’anniversaire du L’Ouis’titi… (même si quelques éléments de déco sont encore présents dans la maison…)
Comme c’est un grand fan -comme tous les petits garçons de son âge- de super héros, le thème était tout trouvé…

J’ai trouvé pas mal de petites choses sur Pinterest que j’ai retravaillé et remis à ma sauce.
(j’ai tout un tas de tableaux pour toutes les occasions, les fêtes, les anniversaires…)

Le but était de faire un super anniversaire sans y passer 3 ans, sans devoir vendre un rein et tout réaliser en cachette… 
L’Ouis’titi n’a rien vu de la préparation… Il a tout découvert 5 minutes avant l’arrivée de ses p’tits potes… Juste le temps avec ses frères, de revêtir leurs capes…

Même les invitations, il n’en avait vu que l’enveloppe (fermée, bien sûr) pour garder la surprise jusqu’au bout.invitations-anniversaire-super-heros

Après des soirées bricolo-découpage, tout était prêt !
Même le soleil était de la partie pour profiter de ce chouette après-midi… Lire la suite

C’est bientôt la rentrée avec A-qui-S [Test]

Il y a deux ans, je testais pour la première fois les étiquettes A-qui-S.

test-aquis-etiquettesConquise par la qualité, le prix, le sérieux et la rapidité avec lesquels a été traitée ma commande, c’est tout naturellement vers eux que je me suis tournée pour la rentrée chez les moyens-grands de mon L’Ouis’Titi… Lire la suite

Apprendre à faire ses lacets…

Vous l’aurez peut-être remarqué, je ne suis pas trop présente en ce moment sur le blog…

Entre les vacances, avec des loulous à occuper,
Des activités en famille à gauche, à droite,
Des rendez-vous,
Des nouvelles recettes à tester pour LaBoiteACookies, LaBoiteASalade et Le-Cuisinier,
Un chat qui a décidé de nous faire de grosses frayeurs et de tomber malade pendant les vacances…
Des projets dans tous les sens pour papa et maman…

Autant dire que la maison carbure à 1000 à l’heure.
On a connu des vacances plus reposantes et je n’ai pas vraiment eu ni pris le temps de me poser pour rédiger quelques articles.

Mais je voulais partager avec vous une de mes petites trouvailles.
Pendant les vacances, les enfants ont chacun des missions « Un pas de plus vers l’autonomie » à accomplir…
Par exemple, lors des vacances d’hiver Loulou apprenait à lire l’heure avec une pendule d’apprentissage à imprimer.
Cet été, en plus du vélo sans petites roues, L’Ouis’Titi a appris à lacer ses chaussures…apprendre-faire-ses-lacets

Pour rendre la chose plus ludique, j’ai trouvé au rayon Enfants d’Alinéa, ces petites chaussures à lacer (ou à lacets, au choix) en bois.
Bien sûr, on peut également apprendre avec de vraies chaussures, mais à 4€, je me suis dit que le côté coloré nous donnerait un petit coup de main… Lire la suite

Les enfants grandissent, les parents vieillissent…

Vendredi dernier, Petit Louis’titi devenait grand et fêtait ses 3 ans.
Papa et maman ont pris un p’tit coup de vieux…

A deux ans, son héros préféré c’était Mickey, là avec son grand frère ils ont abandonné la souris pour adopter une araignée, un homme dans une boite de conserve et un géant vert
Ça y est les héros Marvel ont envahit les chambres… (et ça fait aussi mal que les Lego… )

Alors pendant que papa écume tous les magasins de jouets de la région en espérant trouver les figurines qu’il nous réclame depuis des semaines…
Maman réfléchit au gâteau d’anniversaire…
Il faut un modèle facile et rapide à réaliser… Pas vraiment envie de rester des heures en cuisine avec des contractions qui reviennent régulièrement…

Allez zou !
C’est parti pour le masque de Spiderman, réalisé en cachette pendant que les enfants étaient à l’école.
Un gâteau au yaourt au chocolat, de la pâte à sucre, un peu de fondant noir et le tour est joué.
IMG_1359

Hasard du calendrier, Papa emmène le héros du jour à l’école et viendra même le chercher à la sortie à 16h30.
Un goûter d’anniversaire qui a rendu notre “grand” de 3 ans vraiment heureux…

Et pour marquer le coup, on installe le grand lit…
Bref, ce week-end un petit a bien grandi et papa et maman ont vieilli un tout petit peu plus…

 

Les 2 ans d’un P’tit Ouistiti

Ouistiti est un grand fan de Mickey…
Sur un livre, à la télé, sur un paquet de pâtes… Bref tout y passe et autant dire qu’il a une vue plutôt bien affutée…

Après quelques recherches de gâteaux et de thèmes d’anniversaire sur internet, et Pinterest plus précisément, j’étais partie sur un thème multicolore avec des ballons, des confettis, des gâteaux arc-en-ciel.
Bref, quelque chose de très coloré.
Et puis une nuit, –Oui la nuit, à défaut de dormir, je réfléchis– j’ai pensé à Mickey.
Et je me suis dis que je pourrais peut-être le décliner sous différentes formes pour son anniversaire, sans trop verser dans le bébé –parce qu’à 2 ans on n’est plus un bébé ! NanMého!-,
ni dans le kitsch…
Le tout était d’apporter quelques touches de Mickey par ci – par là.

On se penche aussi sur la vaisselle et on regarde avec une certaine consternation le placard avec ses assiettes dépareillées
Y a eu pas mal de casse ces derniers mois, j’ai les mains qui fuient… Je ne vois pas d’autres explications !
Donc se retrouver à 12 à table et n’avoir que des assiettes dépareillées, se dire qu’il va falloir aller en racheter quelques unes pour avoir un semblant de service présentable.
Je vous rassure, niveau assiettes j’ai quand même ce qu’il faut, mais elles sont blanches, les nappes étants blanches aussi, il fallait trouver une autre solution…

Et une nuit, toujours, l’illumination… Enfin presque…
Mes assiettes, même si elles sont dépareillées sont quand même assorties, toutes en « noir et blanc », c’est donc un mélange de motifs qui s’est fait sur ma table toute blanche.
Tantôt une assiette rayée, tantôt une noire, tantôt une blanche, tantôt une avec des arabesques…
Déposées les unes à la suite des autres, sans suite logique.
Des vases transparents, assez bas, qui accueillent quelques fleurs blanches,
Des serviettes noires,
Des Mickey vintage noirs et blancs découpés dans du papier un peu cartonné en guise de marque-place,
Et voilà le tour est joué ! Et je dois dire que l’effet était assez sympa.

IMG_3440

Et imaginez la tête de mon p’tit bonhomme quand il a vu son meilleur pote sur la table… 😉

Et puis pour lui faire encore plus plaisir,
J’ai profité de la sieste pour lui préparer un gâteau… que j’ai soigneusement caché jusqu’au moment du dessert.
Il était tout tremblant, tellement il était content !
Le défi maintenant c’est de trouver une aussi bonne idée pour le grand frère, fin décembre…

Je vous livre la recette très vite, il faut que je regroupe tous mes post-it et que je remette tout ça en ordre… 😉

Voici la recette du gâteau Mickey en pâte à sucre !

IMG_3436

 

Verdict : Il n’en restait pas une miette… Rien du tout…
Heureusement, j’avais préparé un bavarois aux fruits rouges pour les « adultes », mais tout le monde a voulu gouter Mickey aussi…
bavarois-fruits-rouges-pin

 

Et vous pour les anniversaires, vous faites comment ?

Il y a deux ans…

20130913-195650.jpg

Une si petite main…

Il y a deux ans, je devenais maman pour la seconde fois…
Un Ouistiti qui s’est fait attendre, qui a pris son temps pour venir…
En menace d’accouchement prématuré, j’ai été alitée une partie de l’été.
Le 15 août passé, j’avais à nouveau le droit de bouger, on m’avait prédit une naissance rapide et précoce…

Sur la rapidité, ils ne se sont pas trop trompés, deux heures après l’arrivée en salle d’accouchement il était là, contre 12 heures pour le grand.
Par contre, Ouistiti était prévu pour le 27 Septembre…
Et monsieur a pointé le bout de son nez le 26 à 18h30.
Un accouchement comme j’en revais.
Une ambiance familiale, sans stress,
une naissance toute en douceur,

Retour en tweet… à défaut d’images sur cette folle journée…
Oui parce que P’tit Mari tweete et se moque pendant les contractions…

Dimanche 25 septembre 2011, des petites contractions toute la journée…
On se couche en se disant que demain il serait vraiment temps de finir cette valise…
Mais pour le moment, il est l’heure d’aller au lit.

Il est minuit, et je suis réveillée, d’un coup, sans savoir pourquoi…
5 minutes après, je sais pourquoi ! Ouille ! Une belle contraction qui me tétanise !
Un de celles dont on se dit qu’elle fait vraiment mal, et que ce n’est plus seulement du faux travail…

«- Mais qu’est-ce tu fous à retourner la maison en pleine nuit ?
– contractions, c’est la bonne on dirait
(1/2)» 

Bah oui, parce que la valise n’est pas terminée.
Il reste toujours quelque chose à rajouter.
Le dernier petit truc «On sait jamais… Au cas où…»

«- hmmm, on avait dit « pas ce week end »
– bah, il est 1h du mat’, techniquement on est lundi 🙂
(2/2)»
Oui parce qu’à la maison, on n’a pas le droit d’accoucher pendant les vacances, les week-end ou encore la nuit…

Appeler les grands-parents entre deux contractions, pour leur dire qu’on leur amène le futur grand-frère.

«Foncer à la maternité : check.
Is today the day ? Stay tuned» 

On est le 26 Septembre, il est 2 heures du matin et nous voilà arrivés à la maternité.
Après un monito et une piqûre de Spasfon, on nous renvoit à la maison en nous disant que ce n’est pas pour aujourd’hui, ni pour demain…
Bon, on y croyait alors on rentre tranquillement à la maison, un peu déçus…
Mais Ouistiti restera encore un peu au chaud.
Après tout, c’est lui qui décide ! 

«Fausse alerte. Je répète : fausse alerte» 

On prévient les grands-parents et je file récupérer le grand qui n’ira pas à l’école aujourd’hui, vu la folle nuit que tout le monde a passé.
P’tit Mari, les yeux bien cernés, part travailler après avoir englouti quelques cafés bien serrés pour tenir la journée.

On décide avec ma mère d’aller faire quelques courses, d’aller chercher le pain.
Des contractions se font sentir, mais bon comme c’est pas pour aujourd’hui, on fait avec…
Arrivés sur le parking du supermarché, impossible de descendre de voiture.
Mamou et Loulou iront donc chercher le pain tous les deux.
Je les attendrais dans la voiture, passant d’une fesse à l’autre, ne trouvant aucune position agréable.
C’est décidé, on retourne à la maternité pour un contrôle. Juste au cas où.
Arrivée à 10 heures, on m’annonce que c’est pour aujourd’hui, que le papa ferait bien de revenir, assez vite si possible…

«Maternité : clap 2ème, on la refait»

On patiente comme on peut dans la chambre de la maternité, le temps que les salles d’accouchement se libère, le travail se fait doucement…

16h30 : L’équipe de sage-femme n’attend plus que nous, et nous, on attend plus qu’un ToutPetitOuistitiToutRiquiqui
17h, l’anesthésiste arrive pour la péridurale. C’est maintenant ou jamais me dit-on…
Pendant ce temps, le futur papa fait le plein de caféine, en prévision des heures qui vont suivre.
Pour rappel, pour le grand, la péridurale avait été posée à 8h30 et il est né à 13h55…
On estimait donc la naissance en début de soirée au mieux, même si pour un deuxième c’est plus rapide.

«Péridurale in progress. Please wait …»
«Y a une dose maximale de caféine admissible ? #futurpapa»
«In da place. Waiting for sa majesté»

On attend, on patiente, on s’impatiente…
L’équipe médicale passe la tête par la porte toutes les 2 minutes, ce qui fait monter l’impatience d’un cran…
A chaque fois, on y croit. Ça y est, c’est parti… !
Ah bah non, on va encore attendre 5 minutes…

«Allez, on doit pouvoir lancer le compte a rebours»

18h20, Le médecin arrive. Ça devient bon !
18h30, Ca y est ! Il est là ! Premier cri, bien grave comparé au grand frère…
D’ailleurs, deux ans après il a toujours cette voix grave, comme s’il était enroué.

«Louis est arrivé parmi nous à 18h30. 3,410kg pour 48cm. Tout le monde se porte très bien :-)»
Il y a deux ans, la nuit avait été courte, en préparant son arrivée…
Ce soir, la nuit sera courte aussi, en préparant son anniversaire… et en repensant à cette journée de septembre 2011 et son ambiance si particulière, hors du temps…

IMG_3399

Un aperçu de la déco pour son anniversaire… L’Ouis’titi, grand fan de Mickey ! 

Presque 2 ans…

20130913-195650.jpg

Louis, presque 2 ans, 94 cm et 11 kilos de bonne humeur.

2 ans. Ou presque.
Les bougies seront soufflées dans 15 jours.
Après beaucoup de recherches, le gâteau est trouvé. Mais pas le cadeau.
Quelque chose de pas trop encombrant mais qui reste.
Les grands parents ont choisi une draisienne.

Ayant un grand frère qui a été pourri gâté, les grands classiques sont déjà presque tous à la maison.
On détient une collection de Duplo assez complète.
Entre barils de base et boîtes supplémentaires, le train, le zoo, la maison…
Les Little People, c’est pareil…

Si vous avez des idées… Parce que le choix est assez restreint pour un petit de 2 ans.
C’est soit 18 mois et les jouets font alors “bébé” ou alors 3 ans mais il est encore trop petit.
Et dire qu’on remet ça dans 2 mois pour préparer Noël…

A deux ans, il passerait sa vie dehors.

Toujours à nous rapporter nos chaussures pour l’accompagner.
Toujours à piquer les sandalettes du plus grand parce que celles là il arrive à les mettre seul.

A deux ans, il voudrait rester à l’école et pas seulement accompagner son frère le matin.
Ce qui donne droit à de belles crises devant le portail de l’école.
Et comme il est plutôt grand pour son âge, les gens ne comprennent pas pourquoi je ne le laisse pas y aller.
Mais parce quil n’a pas encore 2 ans ma bonne dame !
Niveau propreté, monsieur réclame le pot.
Je voulais laisser la routine de la rentrée s’installer pour pouvoir me lancer dans cette «aventure » sans prendre le risque de faire machine arrière.
Mais bon comme on le sa!t bien, c’est les enfants qui décident…
A 2 ans il cavale, lui qui ne marchait pas encore seul il y a 8 mois.
Il court et saute partout maintenant.

Il imite le cheval avec le balai… Monte et descend les escaliers à une vitesse folle.
Mon coeur a des ratés et je compte quelques cheveux blancs de plus…

Soit j’ai oublié pour le plus grand, soit c’est venu plus tôt pour le second…
A deux ans il veut dessiner partout.
Le cahier, c’est bien mais le chéquier, c’est mieux.
Ceci dit à son âge, c’est le livret de famille de mes parents qui avait fait les frais de mon talent artistique…
On en sourit maintenant, mais je suis pas sûre qu’à l’époque ça est été la même réaction.
A deux ans, il ne fait plus de sieste le matin mais s’écroule dans son assiette le midi.
A deux ans, c’est un p’tit garçon et plus vraiment un bébé…
C’est un fan incontesté de Mickey.
Mais aussi de Daft Punk.
Passez-lui les 3 premières secondes de Get Lucky et vous en avez pour la journée… C’est mignon au début mais quand vous l’entendez toute le journée et que ça vous bourdonne dans les oreilles au coucher, nettement moins en fait..,
Pour le grand, c’était Coldplay et Viva La Vida. C’est toujours le cas d’ailleurs.
“Maman tu peux mettre la musique de papa”
Et la musique de maman, c’est quoi alors… ?
Mon grand a décidé que c’était Adèle.
Pourquoi ? Je sais pas trop, parce qu’on l’écoute pourtant pas plus qu’une autre…

Le deuxième anniversaire amène avec lui une étape dont on se serait bien passé…
La terrible two, un cadeau (pourri) pour les parents…

Bref, on est en plein dedans !
Au début, on sourit de voir ce petit caractère s’affirmer…
Et puis on se rend compte que si on n’agit pas, si on ne cadre pas, ça va vite devenir invivable.
Ça dit non à tout bout de champ.
Ça hurle et tape des pieds.
Ça s’entraîne au lancer de doudou au début. Et puis c’est au tour des jouets ensuite.
Pour finir par les affaires de papa-maman. Téléphone, télécommande, tout y passe!

Alors avec le papa, la résistance s’organise.
Pas question de se laisser marcher sur les pieds ! NanMého !
On recadre, on punit quand c’est nécessaire.
On réfrène quelques sourires quand on voit un ouistiti de moins d’un mètre reprendre les expressions et mimiques du papa.
“Louis fâché !” le sourcil froncé et le poing sur la hanche.

Deux ans dans deux semaines pour mon pirate d’eau douce…
Et comme on dit chez moi, «Mieux vaut avoir mauvais caractère que pas de caractère du tout !»
Bon à p’tite dose le mauvais caractère, c’est bien aussi.
Pas besoin de se servir de Maman comme punching ball…

Bonne Fête Paulette… !

st-louisNon point de Paulette par chez nous… Et pas de grand fan de Guy Bedos non plus…
Mais c’est une petite réplique que l’on entend résonner à la maison les jours de fêtes…

On ne souhaite plus trop les fêtes.
Du moins, c’est l’impression que j’ai.
C’est une tradition qui se perd. Une de plus…

Petite, c’était un jour que j’attendais avec une certaine impatience.
Une sorte de petit Noël en août ou de mini anniversaire.
Oui parce qu’à la maison, quand c’était notre fête, on avait droit à un petit cadeau.
Pour ma part, souvent des vêtements ou une babiole.
La rentrée n’étant pas loin, on joignait l’utile à l’agréable.
On choisissait aussi le menu qui nous plaisait.
C’était notre jour !

Aujourd’hui c’est la fête de mon Petit Ouistiti.
Alors je lui souhaite comme il se doit avec un petit cadeau, pour faire plaisir, autant à lui qu’à moi 😉
Et pour le repas ça sera poisson pané, tomates cerises et mousse au chocolat…
Pas très festif comme menu mais on se rattrapera pour son anniversaire dans un mois 😉

Alors bonne fête Petit Ouistiti !

5 ans d’amour et 3 enfants…

Si on m’avait dit il y a un peu plus de 5 ans que je serai l’heureuse maman de 3 enfants et la ptite femme comblée de monsieur ptit mari…
J’aurais très certainement rigolé un bon coup avant de prendre mes jambes à mon cou…

Moi qui me pensais être une vaccinée de l’amour et de ses coups bas.
Ceux qui font mal au cœur et qu’on pense ne jamais s’en remettre.
Ceux qui vous font toucher le fond sans voir aucune fin heureuse et vous font douter des hommes…
Ceux qui vous laissent entrevoir un avenir plutôt morose dans un appartement, toute seule, entourée de chats et de poissons rouges…

Et puis la vie vous réserve des surprises, des mauvaises, des bonnes voire même des très très bonnes !
Comme ajouter un jour de plus en 2008, et placer sur la route un jeune homme (à l’époque 😉 )
Ensuite tout s’enchaîne, moi qui ne croyais plus à l’amour, je me laisse emporter, comme ça… Sans rien y faire et sans rien pouvoir y faire.

Tout s’est enchaîné, sous les regards médusés, incompréhensifs et méfiants de notre entourage.
Seuls les plus proches ont semblé nous comprendre… En même temps, on ne leur a pas laissé trop le choix…
Les autres n’attendaient qu’une chose : notre chute, qu’ils espéraient brutale!

Il faut dire que nous n’avons pas forcément fait les choses comme il est convenu de les faire…

Une rencontre, un emménagement, l’achat d’une maison, un bébé, un voyage de noce avant même les noces, un pacs, un mariage, et la naissance de notre premier enfant.
Tout cela en moins de 10 mois…

Un peu plus de 5 ans et 3 enfants plus tard, je me dis que notre folie a payé, nous avons fait mentir toutes ces mauvaises langues qui n’auraient pas parié un centime sur notre couple…

Tout ça pour dire que mon ptit homme je l’aime.
Bien plus qu’il ne puisse l’imaginer… Et le remercier de faire de moi la femme que je suis aujourd’hui.
D’avoir confiance en moi pour deux, de croire en mes projets les plus fous, répondre à mes envies les plus farfelues…
D’être là pour nos enfants, pour moi,
Partageant toujours son temps entre nous, quitte à rogner sur son temps « perso », celui dont on a tous besoin pour être bien…
Le confort et le bonheur de notre famille prévaut sur le sien.
N’étant heureux que si nous le sommes…
D’avoir supporter les longues heures d’attente et de stress, ponctuées de contractions, lors de la naissance de notre petit dernier cette nuit… Le tout sur un tabouret des moins confortable…

Et comme dit un célèbre chanteur bien aimé des français, maintenant à la retraite.
« J’aurai eu des enfants mais pas ceux-là.
Ma maison est là, exactement dans ses bras !  »
C’est pas pour rien qu’elle clôturait notre cérémonie de mariage… 😉

Alors oui la vie nous réserve de jolies, très jolies surprises ! Et c’est ce qui fait quelle vaut d’être vécue à fond.
Et de profiter de chaque instant sans trop se poser de questions en laissant les soucis de côté…
Si je ne devais retenir que quelques moments parmi les plus forts, ce seraient sans hésiter lorsqu’il a tenu nos enfants pour la première fois dans ses bras.
Un regard embué qui en dit long, bien plus que toutes les déclarations d’amour… Et même bien plus qu’un oui, prononcé la voix un peu tremblante d’émotion un certain 30 août…

Je suis amoureuse tout simplement de mes 3 p’tits mecs et leur papa.

20130615-195328.jpg